🎁 -10% dès 39€ de commande !

Faire ses yaourts maison, comment bien choisir sa yaourtière ?

Faire ses yaourts maison avec une yaourtière

Pour continuer ma démarche vers une consommation plus responsable, je cherche toujours quelques astuces et alternatives à intégrer dans mon quotidien. Etant donné ma consommation de yaourts et de celle de mon fils, il m'a semblé intéressant de trouver la solution "idéale" pour faire moins de déchets à ce niveau. Chaque pot de plastique représentant une pollution qui s'accumule dans notre environnement. Alors, comment faire des yaourts maison ? Faut-il une machine particulière ? Comment bien la choisir ? Quelles sont les différentes recettes pour obtenir un yaourt onctueux et ferme ? Je vous fais un résumé des réponses que j'ai trouvé afin de préparer vous aussi vos yaourts maison.

 

En plus de l'intérêt écologique et économique, j'avais aussi décidé de faire mes yaourts pour la santé de ma petite famille. Effectivement, les bienfaits naturels des ingrédients utilisés sont bien meilleurs que les additifs des yaourts industriels. En plus, je pouvais me permettre d'utiliser les arômes que je souhaitais et quand je le voulais.

 

Quels sont les avantages du yaourt maison ?

Avec ou sans machine, il est 100% naturel et sans additifs ! Il est délicieux, simple et rapide à faire. Riche en vitamines D et minéraux, le yaourt fait main est idéal pour le système immunitaire et aide à lutter contre les toxines du corps. Grâce au lait incorporé dans la recette, les bonnes bactéries favorisent également le bon fonctionnement de la flore intestinale.

Il est plutôt facile de réaliser ses yaourts avec une yaourtière. Il y a 6 étapes de base principales à suivre afin de réaliser votre produit laitier préféré.

Comment faire ses yaourts maison

Comment préparer les yaourts maison ?

  • Faites chauffer votre lait à 80 degrès. Cette première étape élimine les microbes et garantit la suppression des bactéries indésirables et des spores. En parallèle, les bactéries nécessaires à notre organisme et à notre flore intestinale sont, elles, multipliées. Cette étape permet aussi d'obtenir, à la fin de la recette, un yaourt plus épais.

 

  • Laissez refroidir le lait à 45 degrès. A ce stade, il est intéressant d'avoir un thermomètre électronique afin de surveiller la température.  Grâce au refroidissement, vous allez rendre le lait propice aux bonnes bactéries.

 

  • Ajoutez les ferments lactiques. On en trouve facilement en grande surface et dans les magasins bio spécialisés. Dans une tasse remplie d'une partie du lait refroidit, on ajoute 3 cuillères à soupe de ferments lactiques en poudre spéciale yaourt maison.

 

  • Mélangez le tout avec le lait de départ.

 

  • Versez le mélange dans les pots prévus à cet effet et laissez incuber 7 à 9h. Ceci, à température ambiante afin de favoriser la prolifération des bonnes bactéries. Plus on laisse fermenter, plus le yaourt sera épais et onctueux. La minuterie de la yaourtière permettra de conserver une chaleur continue jusqu'à la fin de processus.

 

  • Placez ensuite les pots au réfrigérateur avec leurs couvercles individuels. Au fur et à mesure du refroidissement, la préparation s'épaissit encore plus et sa texture devient plus ferme. Attendez quelques heures avant de déguster votre premier yaourt maison.

 

Comme vous l'aurez compris, il est intéressant de faire ses yaourts la veille afin de pouvoir en profiter le lendemain toute la journée, ou d'avoir un roulement. En préparant 6 pots, à raison de 2 par jours, vous avez un peu de temps devant vous pour la consommation. Je recommande d'utiliser, dès le départ, des ingrédients de qualité voir, issus de l'agriculture biologique, ain d'optimiser les bienfaits des yaourts maison.

A noter que l'on peut très bien utiliser du lait écrémé vois même du lait de chèvre.

 

Ce que j'aime ajouter c'est une gousse de vanille au mélange afin de lui donner un délicat goût vanillé. Le mélange est aussi parfait avec une cuillère de sirop d'érable au délicieux goût sucré. Si vous souhaitez ajouter des fruits, fraises, myrtilles ou autres, faites-le après incubation avant de la placer au réfrigérateur.

 

Pour les personnes intolérantes au lactose, il est possible de réaliser ses yaourts maison sans produit laitier. Le lait de Coco est parfait dans ce cas. La recette est assez similaire. Il vous faudra juste ajouter un peu de gélatine afin de favoriser l'épaississement du yaourt maison. Les boissons végétales étant débourvues d'agents actifs épaississant naturels.

Les yaourts peuvent être conservés au réfrigérateur pendant 7 à 8 jours, encore faut-il résister tout ce temps !

 

Comment bien choisir sa yaoutière ?

Les paramètres à prendre en compte pour choisir sa yaourtière

Plusieurs paramètres sont à prendre en considération lorsque vous souhaitez acheter une yaourtière.

  • Il faut d'abord concrétement évaluer votre consommation hebdomadaire. De mon côté, par exemple, avec 6 yaourts, nous en avons pour 3 à 4 jours, mais nous ne sommes que deux. Alors, si votre famille se compose de 5 ou 6 membres voir plus, portez votre attention sur les machines qui permettent de faire soit plus de pots pour une même quantité, soit une machine avec un nombre de préparations possibles plus importante.

 

  • Le mode de fonctionnement de la yaourtière. J'ai découvert en faisant mes recherches qu'il existent différentes sortes de yaourtières. Certaines ne sont même pas électriques, elles utilisent l'eau chaude qui facilite la fermentation. D'autres permettent de faire d'autres préparations que les yaourts : fromages frais, crèmes dessert etc...

 

  • En générale, ces machines possèdent une minuterie qui évite la surconsommation d'éléctricité et surtout de ne pas trop chauffer la recette. La machine s'arrête automatiquement.

 

  • Le prix. A ce sujet, cela dépendra de vos moyens, vous pouvez en trouver à des prix vraiment différents. Il s'agira de vous diriger vers celle qui correspond à votre budget. Il peut être interresaant de visiter les places de marché comme le bon coin ou Facebook market où l'on peut se procurer des yaourtières qui fonctionnent parfaitement et à prix raisonnable.

 

Le choix en fonction des types de yaourtières du commerce

Je vous présente ci-dessous 2 exemples de yaourtières.

La yourtière électrique DURONIC

Munie d'un écran tactile et de 8 pots en céramique avec des couvercles individuels, elle est ergonomique, elle prend peu de place et est vraiment fonctionnelle. Le grand plus : elle est programmable et facile à utiliser, tout ça pour un prix vraiment raisonnable. Vous l'aurez compris, c'est sur celle-ci que mon choix s'est porté. Découvrir :

choisir sa yaourtière, marque duronic

La yourtière SEB

Si vos besoins sont plus importants, je ne peux que vous conseiller celle-ci. On peut faire d'avantage de yaourts mais aussi cuisiner des crèmes dessert et même du fromage frais. Son format est plus important mais vous pourrez l'utiliser pour plus de recettes. Chaque pot à aussi son couvercle et la machine est programmable selon le dessert que vous souhaitez réaliser. Découvrir :

choisir la yourtière Seb pour faire ses desserts

Les yaourts maison sans yaourtière, c'est possible ?

Si vous ne souhaitez pas faire l'investissement d'une machine pour réaliser vos propres yaourts, pas de problème, il est aussi possible de les confectionner sans yaourtière ! Avec, pour ma part, une maitrise plus aléatoire de la fermentation.

La préparation des yaourts au four

  1. Allumez votre four à 45°C pendant 5 minutes. Puis éteignez-le, il doit juste être à peine chaud.
  2. Une fois le lait chauffé, mélangez-le à la poudre de ferments lactiques spéciale pour yaourts maison de la même manière que la recette avec machine.
  3. Placez le mélange dans une casserole ou dans un plat recouvert de plusieurs couche de serviettes en tissu. Il doit être recouvert au maximum. Ces différentes couches serviront d'isolant.
  4. Placez le tout dans votre four fermé et attendre 4 à 6 heures. Ceci, afin que le processus de fermentation se mette en place et que vos yaourts s'épaississent.
  5. Reprenez les mêmes étapes expliquées plus haut, c'est-à-dire la mise en pot et la mise en place au réfrigérateur avec un couvercle sur chaque pot.

 

 

Conclusion

Compte tenu de ma consommation, de celle de mon fils et de ma volonté d'optimiser mon quotidien vers une transition éco-responsable et zéro déchet ; faire mes yaourts moi-même ne représente que des points positifs. Le grand plus : on mange des ingrédients bien plus sains, sans additif, complétement naturels et qui ne génère aucun déchet. L'avantage principal de réaliser des yaourts maison et qu'il y en a pour tous les goûts et pour touts les budgets : électrique ou non, pour budget serré ou non et même sans machine !

Et vous, avez-vous déjà adopté l'utilisation d'une yaourtière et réalisé vos yaourts maison ? Préférez-vous les confectionner sans machine ?

N'hésitez pas à partager vos expériences dans les commentaires ou même vos questions afin qu'on puisse échanger tous ensemble.

 

Mélanie

le bâton de charbon, véritable filtre à eau écologique
Tout savoir sur le vrai savon de Marseille

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement en ligne 100% sécurisé
Visa, Mastercard, Carte bleue, Paypal et Bancontact
Livraison Colissimo ou Mondial Relay
OFFERTE dès 59€ avec Mondial Relay
Service client
Disponible 7j/7 par mail
Satisfait ou Remboursé
14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,