Les jeunes et l’écomobilité

infographie enquete transport écomibilité et jeunes

Les jeunes ont un rôle important à jouer pour l’avenir de notre planète. De plus, les transports sont responsables d’une bonne partie des émissions de gaz à effet de serre. Il paraît donc intéressant de se pencher sur les moyens de transport utilisés par les jeunes. Pour la rédaction de cet article, nous nous appuyons sur une étude du site Minute-Auto.fr qui porte sur les moyens de transport utilisés par les jeunes pour aller étudier.

Le vélo : l’un des moyens de transport le plus écologique

L’utilisation d’un vélo ne produit aucune émission de gaz à effet de serre. De plus, son empreinte carbone est faible puisque la fabrication d’un vélo ne produit en moyenne que 240 kg de CO2 source edf. Par conséquent, le vélo est l’un des moyens de transport le plus écologique. Pourtant à peine 6 % des jeunes l’utilisent pour se rendre sur leur lieu d’étude.

Le covoiturage : une habitude à adopter pour protéger notre planète

Le covoiturage est une pratique qui est de plus en plus ancrée dans nos mœurs. En effet, avec l’essor des applications géolocalisées ces dernières années, les jeunes l’utilisent pour se déplacer (19 % des cas). Les principaux avantages du covoiturage sont les économies réalisées grâce au partage des frais et les rencontres.

En ce qui concerne l’impact sur l’écologie, le covoiturage est une pratique éco-responsable. En effet, même si ce sont des véhicules motorisés qui sont utilisés, le covoiturage permet de réduire le nombre de voitures sur les routes (5 à 10 % de voitures en moins), ce qui représente un diminution comprise entre 8 et 14 % d’émission de gaz à effet de serre (source).

Il faut donc encourager les jeunes à pratiquer le covoiturage dès qu’ils le peuvent pour réduire l’impact des transports sur le réchauffement climatique. 

La marche : le réflexe à adopter

En plus d’être bénéfique pour la santé (source presse), la marche est le must en termes d’éco-mobilité. Bien entendu, tous les jeunes ne peuvent pas se permettre de se déplacer à pied à cause de l’éloignement géographique avec leur lieu d’étude. C’est pour cela, que seulement 16 % des jeunes interrogés dans cette étude vont étudier à pied.

Les véhicules motorisés : les voitures sont responsables d’une bonne partie des émissions de gaz à effet de serre

Les véhicules motorisés font partie des moyens de transport les plus utilisés par les jeunes (37 % des cas) pour aller étudier. Malheureusement, ils rejettent beaucoup de CO2 dans l’atmosphère. En ce qui concerne les voitures, on estime qu’elles représentent 60,7 % des émissions totales de CO2 dues au transport routier en Europe (source). Comme nous l’avons vu précédemment, le covoiturage est une pratique qui peut être bénéfique pour l’écologie. En effet, pour les personnes qui ne peuvent pas se passer de leur voiture pour aller au travail, il est préférable de se déplacer à plusieurs dans le même véhicule afin de limiter l’impact sur l’environnement. À noter également que les deux-roues sont généralement moins polluants que les voitures : ils représentent moins de 1,2 % des émissions de CO2 dans les transports. N’hésitez pas à privilégier les déplacements en moto ou en scooter si vous en avez l’opportunité.

 

Le développement des transports en commun : une solution intéressante contre le réchauffement climatique

Une bonne partie des jeunes (22 %) utilisent les transports en commun pour se rendre sur leur lieu d’étude. Ils ont plusieurs atouts puisqu’ils permettent d’éviter les bouchons, le risque d’accident est moins important et ils sont plus écologiques. Sur ce dernier point, certaines études mettent en avant le fait qu’un tramway émet 62 fois moins de CO2 qu’une voiture (source). En ce qui concerne les bus, ils rejettent en moyenne 30 g de rejet de dioxyde de carbone par passager contre 110 pour une voiture. Ces statistiques viennent du fait que les conducteurs de voiture ont tendance à se déplacer seuls, puisque l’occupation moyenne est de 1,4.

Si vous souhaitez vous déplacer entre chaque ville tout en étant écolo, le train est également une bonne alternative : émission de CO2  modérée et consommation d’énergie faible.

Le développement des transports en commun constitue donc une solution intéressante contre le réchauffement climatique.

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement en ligne 100% sécurisé
Visa, Mastercard, Carte bleue, Paypal et Bancontact
Livraison Colissimo ou Mondial Relay
OFFERTE dès 59€ avec Mondial Relay
Service client
Disponible 7j/7 par mail
Satisfait ou Remboursé
14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,